Trudeau trouvé coupable d’ingérance politique

Trudeau scandale SNC Lavalin
Trudeau trouvé coupable

Le premier ministre Trudeau trouvé coupable d’ingérence politique dans l’affaire du scandale de SNC Lavalin.
Justin Trudeau s’est servi de sa position d’autorité pour tenter d’influencer
la procureure générale Jody Wilson-Raybould afin que la firme québécoise
de génie SNC-Lavalin obtienne un accord de réparation et évite ainsi
un procès criminel pour fraude et corruption.

Autrement dit que SNC Lavalin puisse continuer  à briser la loi à condition qu’ils paient des amendes.

De plus, le commissaire Dion a déterminé que le premier ministre Trudeau a usé de «manoeuvres troublantes»

pour contrevenir à la Loi sur les conflits d’intérêts et ainsi remettre en question la décision de son ex-ministre.

Au tout début, quand le scandale est sorti, souvenez-vous que le premier ministre
Justin Trudeau a démenti en bloc « les allégations » du Globe and Mail.
Par la suite, quand il a réalisé qu’il s’était fait prendre, il a essayé de dire que c’était de la faute de Jody Wilson-Raybould
La semaine dernière, après la publication du rapport, il a admis sa culpabilité
mais a refusé de s’excuser.
Regardez le video sur les différents versions de Trudeau.

La gendarmerie Royale du Canada aurait ouvert une enquête sur les agissements de Trudeau.
C’est à suivre.

La question à se poser maintenant c’est allons nous croire Trudeau la prochaine fois qu’il va parler.
Trudeau a enseigné le théatre avant de devenir premier ministre.
Lors de sa dernière campagne électorale il a promis entre-autres:

La réforme électorale de la Chambre des communes, ça ne s’est pas produit.

Il a promis une réconciliation avec les autochtones; non seulement ça ne
s’est pas fait mais il a congédié la première ministre de la justice autochtone.

Trudeau fait rire de lui en inde
Trudeau fait rire de lui en inde

Il a annoncé que Le Canada est de retour sur la scène mondiale or il a fait rire
de lui en Inde, vit des relations tendues avec Donald Trump et surtout la Chine
Lors de la campagne électorale, il a promis un retour à l’équilibre budgétaire pour 2019
Non seulement, ce n’est pas le cas mais les liberaux prévoient faire des déficits jusqu’en 2040.

On doit se demander, “ça va être quoi ses promesses au mois d’octobre?”
Allons-nous le croire ou se souvenir que c’est avant tout un comédien.

Le PPC promet d’éliminer le copinage d’entreprise et le BS d’entreprise.

Le 21 octobre, votez PPC